Opération Réconciliation

Image : Charlène, fondatrice Naa_upen et Co-fondatrice association Espoir.
Image : Charlène, fondatrice Naa_upen et Co-fondatrice association Espoir.

Un message résonne depuis un moment dans mon cœur

et en écrivant cet article, je me suis rendue compte avec bonheur que depuis il a toujours été.

Un dimanche soir, assise sur mon canapé, entrain de regarder un documentaire sur la relation que les femmes ont avec leur propre corps, une expression m’interpelle « avoir un corps de rêve ». A peine 3 minutes de la vidéo suffisent pour que cela réveille en moi des pensées mises en silence et que je me mette à écrire.

Est-ce que physique de rêve rime avec bonheur ?

D’ailleurs, qu’est-ce-qu’un physique de rêve ?

Est-ce celui que nous avons tendance à voir dans les magazines ?

Vous savez la silhouette qui possède des jambes interminables, une taille fine, une poitrine parfaitement maintenue et généreuse, un postérieur galbé et des cuisses affinées.

D’où vient ce rapport conflictuel que nous avons avec notre corps ?

Vous savez ce moment fatidique qui ressemble à un réquisitoire où devant le miroir, un œil ouvert puis 10 minutes après les deux yeux, on se dit : Oh mon Dieu ! Ces kilos que j’ai en trop. Cette petite poitrine qui me rappelle les deux M&M’s que vous avez mangé pas plus tard qu’hier. Ce derrière pas assez imposant. (Enfin, ça s’était avant d’activer le zoom panoramique.) Et finalement, ce derrière que vous trouvez beaucoup trop présent.

Quelle est cette dernière fois où tu t’es regardée face au miroir, que tu t’es complimentée, que tu t’es auto-affirmée être belle ?

Combien de fois dans la journée, dans la semaine, dans le mois dis-tu à ton corps, à ton visage… « Oh que tu es beau ! Oh que tu es belle ! » ?

Aujourd’hui au delà de tous ces reproches que nous pouvons faire à soi-même… j’aimerai nous dire :

« Cessons de faire la guerre à notre corps ! Cesse d’être méchante avec toi-même ! Entre les autres et toi, ton corps en a assez entendu ! Apprend à te dire des mots doux, des mots d’amour, des : « Que tu es belle ! » chaque jour. »

 

Image : Charlène, fondatrice Naa_upen et Co-fondatrice association Espoir.